Le devenir des femmes en chirurgie - Université Paris Nanterre Access content directly
Journal Articles Travail et Emploi Year : 2015

Le devenir des femmes en chirurgie

Abstract

Comment expliquer que la chirurgie soit si peu attractive pour les femmes ? Dans quelle mesure leur absence est-elle rédhibitoire ? Les femmes de la génération actuelle entretiennent un rapport au travail très différent de leurs aînées. Majoritaires au concours d'entrée en médecine, elles sont peu attirées par la chirurgie, en tous les cas par certaines spécialités chirurgicales. On peut de fait y distinguer deux ''mondes sociaux'', se caractérisant par deux ethos différenciés dans lesquels les femmes s'insèrent puis font carrière. Le premier monde, celui de la chirurgie traditionnelle, est incontournable car il est au centre de la formation. D'autres spécialités développent, quant à elles, un ethos alternatif plus favorable à l'entrée des femmes, auxquelles elles ne peuvent toutefois accéder que par la suite. Étant donné les modalités d'un apprentissage effectué sur le mode du compagnonnage, l'accueil fait aux étudiants (externes et internes) et les interactions avec les chirurgiens seniors jouent un rôle essentiel sur l'envie de devenir chirurgien-ne. Nous verrons que les femmes doivent négocier leur identité sociale durant la formation pour se ménager l'aide des seniors et pouvoir supporter ce passage en chirurgie traditionnelle.

Dates and versions

hal-01505116 , version 1 (11-04-2017)

Identifiers

Cite

Régine Bercot. Le devenir des femmes en chirurgie. Travail et Emploi, 2015, 141, pp.37-52. ⟨10.4000/travailemploi.6563⟩. ⟨hal-01505116⟩
43 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More