S'aimer soi-même : à propos d'une ambiguïté stoïcienne - Université Paris Nanterre Access content directly
Book Sections Year : 2018

S'aimer soi-même : à propos d'une ambiguïté stoïcienne

Christelle Veillard

Abstract

Hecato, a disciple of Panetius, said: "You ask, in what way have I progressed? I began being friend with myself". This self-referential friendship is to be distinguished from self-love (philautia), born of a sense of self-appropriation (oikeiôsis). Strictly speaking, only the wise man can be the object or subject of friendship, but Hecaton's sentence leads us to conclude that friendship for its own sake can also be enjoyed by the fool, provided he takes account of his faults and makes them part of his personality.
Hécaton, disciple de Panétius, nous confie : « Tu demandes, en quoi j’ai progressé ? J’ai commencé d’être l’ami de moi-même ». Cette amitié auto-référentielle doit être distinguée de l’amour de soi (philautia), né du sentiment d’appropriation à soi (oikeiôsis). Si, au sens strict, seul le sage peut être objet ou sujet d’amitié, la phrase d’Hécaton nous incite à conclure que l’amitié pour soi est aussi le fait de l’insensé, à condition qu’il prenne en compte ses défauts et les intègre à sa personnalité.
No file

Dates and versions

hal-01551501 , version 1 (30-06-2017)

Identifiers

Cite

Christelle Veillard. S'aimer soi-même : à propos d'une ambiguïté stoïcienne. Crubellier, Michel, Jaulin, Annick, Pellegrin, Pierre. Philia et Dikê. Aspects du lien social et politique en Grèce ancienne, Garnier, 2018, Kainôn, 978-2-406-07176-1. ⟨10.15122/isbn.978-2-406-07176-1.p.0417⟩. ⟨hal-01551501⟩
75 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More