Le parlement de la Réforme et la naissance de l'Eglise d'Angleterre - Université Paris Nanterre Access content directly
Journal Articles Jus Politicum : Revue de droit politique Year : 2017

Le parlement de la Réforme et la naissance de l'Eglise d'Angleterre

Abstract

In order to pressurise the pope in Rome into granting Henry VIII’s divorce from Catherine of Aragon, the King summoned what would be latter known as the Reformation Parliament. Sitting from 1529 to 1536, it fundamentally changed the nature of Parliament and of English government, Henry VIII becoming conscious that he could best effect his will through the assent of Parliament in statute. Under the direction and impetus of the King, it passed laws which transferred religious authority from the Pope to the English Crown, affecting not only religious practice and doctrine – in a more schismatic than protestant way – but also many aspects of national life. Framed by the monarch’s will, the Reformation Parliament can thus be considered as an ambiguous but early step toward the doctrine of sovereignty of King-in-Parliament.
Comment expliquer que l’Angleterre du XVIe siècle, profondément marquée dans ses structures politiques, économiques et sociales par le catholicisme romain s’en soit soudain défaite au profit de l’établissement d’une Église nationale ? Plus schismatique qu’hérétique, provoquée par les amours contrariés d’un roi de la Renaissance et facilitée par les écarts et les excès du clergé traditionnel, la Réforme henricienne ne peut être comprise qu’au regard du rôle central joué par l’institution parlementaire. Henry VIII, conscient que la Chambre des Communes est prompt à exprimer la lassitude croissante qu’éprouvent les classes commerçantes et industrielles face au joug religieux, n’hésite pas en effet à encourager, pour mieux l’encadrer, la montée en puissance du Parlement. C’est avec l’appui de ce dernier que s’effectue le passage du particulier au général, d’une demande d’annulation de mariage à un assaut contre l’ensemble des prérogatives pontificales. Il apparaît alors progressivement comme un instrument utile susceptible de favoriser le maintien, voire le renforcement, de la prérogative royale. Dès lors, si la place centrale qu’occupe le Parlement au sein des institutions anglaises ne sera véritablement assurée qu’avec le Bill of Rights de 1689, le Parlement de la Réforme n’en constitue pas moins un premier pas, ambivalent mais précoce, dans cette direction.
Fichier principal
Vignette du fichier
jp16-t13_bargues_OK.pdf (745.81 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-01648769 , version 1 (19-11-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01648769 , version 1

Cite

Cécile Guérin-Bargues. Le parlement de la Réforme et la naissance de l'Eglise d'Angleterre. Jus Politicum : Revue de droit politique, 2017, 16, pp.20. ⟨hal-01648769⟩
157 View
1027 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More