2 B kreativ’ or not to be creative: Textisms and texters’ creativity - Université Paris Nanterre Access content directly
Journal Articles European Review of Applied Psychology / Revue Européenne de Psychologie Appliquée Year : 2019

2 B kreativ’ or not to be creative: Textisms and texters’ creativity

Abstract

Introduction. – Text messages are particularly popular among young people. Studies have focused on the links between writers’ unconventional spelling and literacy skills. Creativity gives the possibility to cope with the numerous changes people have to face. Objective. – The present research aimed to examine the relation between the creative potential of texters (text-message writers) and their use of textisms (a change in a word’s orthographic form as compared to traditional writing). Method. – Two corpora were compiled: one of 285 elicited text messages and one of 580 naturalistic text messages produced in daily-life situations by undergraduates (n = 29, 20–23 years of age). Two types of textisms were measured: those consistent with traditional written code and those breaking with traditional written code. Four scores of creative potential were considered: graphic divergent thinking, verbal divergent thinking, graphic integrative thinking and verbal integrative thinking. Results. – The results showed negative correlations between the level of creativity and the density of textisms. Overall, texters who were creative in divergent thinking produced fewer textisms breaking with traditional written code. Conclusion. – The results of our study are discussed with regard to the texters’ flexibility and ability to adapt or appropriately address their interlocutor.
Introduction. – Les SMS sont particulièrement populaires auprès des jeunes. Les études se sont notamment focalisées sur le lien entre l’orthographe non conventionnelle des texteurs et leurs compétences alphabétiques. L’étude de la créativité donne l’opportunité de s’intéresser à de nouvelles variables en lien avec l’écriture numérique. Objectif. – Cette recherche a pour objectif d’étudier la relation entre le potentiel créatif des texteurs (scripteurs de SMS) et leur utilisation de textismes (changement dans la forme orthographique d’un mot par rapport à l’écrit traditionnel) lors de la rédaction de SMS. Méthode. – Deux corpus ont été constitués : l’un de 285 SMS provoqués artificiellement sous scénarii et l’autre de 580 SMS naturels réellement produits dans la vie quotidienne par des étudiants de premier cycle (n = 29, 20–23 ans). Deux types de textismes ont été mesurés : ceux correspondant au code écrit traditionnel et ceux en rupture avec le code écrit traditionnel. Quatre scores de potentiel créatif ont été évalués : la pensée divergente graphique, la pensée divergente verbale, la pensée intégrative graphique et la pensée intégrative verbale. Résultats. – Les résultats montrent des corrélations négatives entre le niveau de potentiel créatif et la densité des textismes. Dans l’ensemble, les texteurs créatifs en pensée divergente produisent moins de textismes en rupture avec le code écrit traditionnel.
Fichier principal
Vignette du fichier
PrePrintGoumi& Besançon2019.pdf (226.91 Ko) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-02361326 , version 1 (13-11-2019)

Identifiers

Cite

Antonine Goumi, Maud Besançon. 2 B kreativ’ or not to be creative: Textisms and texters’ creativity. European Review of Applied Psychology / Revue Européenne de Psychologie Appliquée, 2019, 69 (4), pp.100470. ⟨10.1016/j.erap.2019.100470⟩. ⟨hal-02361326⟩
147 View
202 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More