Changements dans l'occupation du sol et l'aménagement des paysages du Mont-Liban du Néolithique aux époques historiques - Université Paris Nanterre Access content directly
Journal Articles Méditerranée : revue géographique des pays méditerranéens Year : 2020

Changes in land-use and management of Mount Lebanon's landscapes from the Neolithic to the historical periods

Changements dans l'occupation du sol et l'aménagement des paysages du Mont-Liban du Néolithique aux époques historiques

Abstract

The French-Lebanese Nahr Ibrahim Project was undertaken on the valley of this major river in Mount Lebanon. It aims to characterize the environmental impacts on forests, soils and water resources of landscape terracing (a typical feature of Mount Lebanon), and of settlement patterns in the Holocene. The definition of transitional periods and the timescales of changes are examined through archaeological and historical data, 14C datings, geology and soil science (paleosols), paleobotany (anthracology, carpology, phytholits), anthropology and ancient photographs (due to the Jesuit Fathers in the beginnings of the XX c.). The study of the Nahr Ibrahim watershed is linked to a multiscalar approach of the territory lying between Nahr el-Kelb toward south and Nahr ej-Jaouz toward north in order to map the variations in land-use. The present paper focuses on the strengths and weaknesses of the archaeological data base to achieve this mapping. We then expose the main aspects of the study of a four meters polygenetic soil profile in regard to the first records from a recent excavation on the most ancient sedentary settlement known in the mountain. The integrative approach brings into light the environmental answers to the exploitation of natural resources and in return the adaptation of societies to these variations in the second half of the Holocene, from the forest clearing around 6000 BP up to recent landscape and socio-economical changes.
Le projet de recherche franco-libanais "Nahr Ibrahim" initié autour de la vallée éponyme de ce fleuve majeur du Mont‑Liban s’attache à caractériser les impacts sur l'environnement forestier, les sols et les ressources en eau de la construction des paysages en terrasses, et des formes de peuplement à l'Holocène. La définition des transitions et les temporalités des changements sont examinées à partir des données archéologiques et historiques, radiochronologiques (14C), géologiques et pédologiques, paléobotaniques (anthracologie, carpologie, phytolithes), ethnologiques et iconographiques (dont les photographies du début du XXe s. par les Pères Jésuites). L'étude du bassin versant du Nahr Ibrahim est articulée à une approche multiscalaire du territoire entre le Nahr el‑Kelb au sud et le Nahr ej‑Jaouz au nord, pour cartographier les variations de l'occupation du sol. Dans cet article, nous discutons les apports et les limites de la carte archéologique puis nous mettons en perspective l'étude d'un profil de sol polygénique plurimétrique avec les premiers résultats provenant de la fouille de l'habitat sédentaire le plus ancien documenté à ce jour dans la montagne libanaise. L'approche intégrative met en évidence des réponses de l'environnement à l’exploitation des ressources par les sociétés et des adaptations de ces dernières aux changements dans la seconde moitié de l'Holocène, depuis les défrichements vers 6000 BP jusqu'aux mutations paysagères et socio-économiques récentes.
Fichier principal
Vignette du fichier
mediterranee-11358.pdf (5.46 Mo) Télécharger le fichier
Loading...

Dates and versions

hal-02869735 , version 1 (06-07-2020)

Identifiers

Cite

Romana Harfouche, Pierre Poupet, Chadi Abdallah, Linda Herveux, Corine Yazbeck, et al.. Changements dans l'occupation du sol et l'aménagement des paysages du Mont-Liban du Néolithique aux époques historiques. Méditerranée : revue géographique des pays méditerranéens, 2020, Liban, 131, ⟨10.4000/mediterranee.11358⟩. ⟨hal-02869735⟩
437 View
388 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More