La race, le sang, le droit. La place de la filiation et du mariage dans la définition des catégories du droit antisémite - Université Paris Nanterre Access content directly
Journal Articles Droits : Revue française de théorie juridique Year : 2023

La race, le sang, le droit. La place de la filiation et du mariage dans la définition des catégories du droit antisémite

Abstract

L’analyse des législations des années 1930 et 1940 qui ont retranscrit les politiques antisémites en normes juridiques conduit dans un premier temps à revenir sur les expériences passées les plus significatives – depuis le statut de limpieza de sangre qui a eu cours en Espagne pendant plusieurs siècles jusqu’aux lois ségrégationnistes des États unis, en passant par les Codes noirs et les législations coloniales. Revenant aux textes de l'époque contemporaine, une série de questions se posent : à quels bricolages les législateurs et plus généralement les juristes ont-ils été contraints pour définir le « juif » en l’absence de critère ou de signe de reconnaissance évident de la « race juive » ? Comment le préjugé racial s’articule-t-il avec les relations de filiation et, par ricochet, la sexualité et la reproduction ?
Fichier principal
Vignette du fichier
Lochak_race-sang-droit_2022.pdf (435.42 Ko) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03994691 , version 1 (17-02-2023)

Identifiers

Cite

Danièle Lochak. La race, le sang, le droit. La place de la filiation et du mariage dans la définition des catégories du droit antisémite. Droits : Revue française de théorie juridique, 2023, n° 73 (1), pp.39-60. ⟨10.3917/droit.073.0039⟩. ⟨hal-03994691⟩
34 View
295 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More