‘Unmixed with baser ‘mater’: Le monstre et la matrice dans The Tempest - Université Paris Nanterre Access content directly
Book Sections Year : 1994

‘Unmixed with baser ‘mater’: Le monstre et la matrice dans The Tempest

Abstract

Le début de La Tempête trouve Ariel prisonnier de la fissure d’un tronc d’arbre où la mort de Sycorax l’aurait enfermé jusqu’à la fin des temps sans délivrance possible. C’est sur ce fond de catastrophe maternelle que s’ouvre The Tempest. Comment Prospero conjure-t-il la malédiction de la femme sur son île, cette matrice expérimentale où sa magie lui donne le pouvoir de tout recommencer ? La stratégie du texte est lumineusement simple : effacer la figure de la Mère, redistribuer ses fonctions au Père, effacer l’une par l’autre, combattre la magie noire des Mères par la magie blanche des Pères.
No file

Dates and versions

hal-04070896 , version 1 (16-04-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04070896 , version 1

Cite

Anny Crunelle Vanrigh. ‘Unmixed with baser ‘mater’: Le monstre et la matrice dans The Tempest. Claude Peltrault. Shakespeare: La Tempête, Études Critiques, Presses Universitaires de Franche-Comté, pp.97-113, 1994, 2-11-087907-6. ⟨hal-04070896⟩
7 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More