Organisation lexicale : comparaison des effets d’amorçage taxonomique et thématique chez les adultes présentant un trouble du spectre de l’autisme et les personnes neurotypiques - Université Paris Nanterre Access content directly
Journal Articles (Review Article) Bulletin Scientifique de l'ARAPI Year : 2022

Organisation lexicale : comparaison des effets d’amorçage taxonomique et thématique chez les adultes présentant un trouble du spectre de l’autisme et les personnes neurotypiques

Abstract

In order to study lexical organisation in people with Asperger-type autism, we conducted a semantic priming experiment by opposing two conditions: thematic relations and taxonomic relations. According to the weak central coherence theory, individuals with autism would favour perceptual and local lexical processing to the detriment of conceptual and global processing. We therefore expected to find a priming effect in these participants in the taxonomic condition, but not in the thematic condition; whereas neurotypical individuals experience a priming effect in both conditions. A group of subjects with autism (n = 11) and a control group of neurotypical subjects (n = 12) took part in the experiment. A facilitation effect was found in both conditions in the neurotypical group, but the facilitation effect was only marked for the taxonomic condition in the autistic group. An inhibition effect was found in the thematic condition for the subjects with autism, which seems to indicate the presence of a cognitive conflict rather than a simple disregard of the thematic relations.
Afin d’étudier l’organisation du lexique chez les personnes avec autisme de type Asperger, nous avons proposé une expérience d’amorçage sémantique en opposant deux conditions : relations thématiques et relations taxonomiques. Selon la théorie de la faible cohérence centrale, les personnes avec autisme favoriseraient un traitement lexical perceptif et local au détriment du traitement conceptuel et global. Nous nous attendions donc à trouver un effet d’amorçage chez ces participants en condition taxonomique, mais pas en condition thématique ; alors que les personnes neurotypiques subissent un effet d’amorçage dans les deux conditions. Un groupe de personnes avec autisme (n = 11) et un groupe contrôle de personnes neurotypiques (n = 12) ont participé à l’expérience. Un effet de facilitation a bien été retrouvé dans les deux conditions chez les personnes neurotypiques, en revanche l’effet de facilitation n’est marqué que pour la condition taxonomique chez les personnes avec autisme. Un effet d’inhibition est relevé en condition thématique chez les personnes avec autisme, ce qui semble indiquer la présence d’un conflit cognitif plutôt qu’une simple non prise en compte des relations thématiques.
Fichier principal
Vignette du fichier
Article_Laffargue-Gréa_Arapi.pdf (274.34 Ko) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive
Licence

Dates and versions

hal-04121446 , version 1 (07-06-2023)

Licence

Identifiers

  • HAL Id : hal-04121446 , version 1

Cite

Charlotte Laffargue, Philippe Gréa. Organisation lexicale : comparaison des effets d’amorçage taxonomique et thématique chez les adultes présentant un trouble du spectre de l’autisme et les personnes neurotypiques. Bulletin Scientifique de l'ARAPI, 2022, 49, pp.40-49. ⟨hal-04121446⟩
102 View
95 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More