Life, Liberty, and a House in the Suburbs: Defining Happiness as Homeownership in the United States - Université Paris Nanterre Access content directly
Conference Papers Year : 2016

Life, Liberty, and a House in the Suburbs: Defining Happiness as Homeownership in the United States

Abstract

Happiness and well-being seem inseparable from the objectives of the American political system. Indeed, the "pursuit of happiness" is listed as an inalienable right in the Declaration of Independence, and the U.S. Constitution endows the federal state with the power to "develop the general welfare". However, the notions of happiness and well-being become problematic when public authorities are called upon to give them concrete content. This paper argues that the inclusion of private property among the necessary conditions for the pursuit of happiness and general well-being led twentieth-century public authorities to institutionalize a quasi-equivalence between a happy life, economic well-being and real estate ownership in an affluent suburb. The federal government democratized this model from the 1940s onwards. Did the subprime crisis of 2007-2008 call this model into question? The consequences of this crisis, both on Americans' attitudes to home ownership and on housing policies, are explored in the final part of this paper.
Le bonheur et le bien-être semblent inséparables des objectifs du système politique américain. En effet, la « recherche du bonheur » figure au rang des droits inaliénables dans la Déclaration d’indépendance, et la Constitution des États-Unis dote l’État fédéral du pouvoir de « développer le bien-être général ». Or, les notions de bonheur et de bien-être deviennent problématiques à partir du moment où les pouvoirs publics doivent y mettre un contenu concret. Cette communication avance que l’inclusion de la propriété privée parmi les conditions nécessaires de la recherche du bonheur et du bien-être général a conduit les autorités publiques du XXe siècle à institutionnaliser une quasi équivalence entre une vie heureuse, le bien-être économique et la propriété immobilière dans une banlieue cossue. L’État fédéral a permis la démocratisation de ce modèle à partir des années 1940. La crise des subprimes de 2007-2008 a-t-elle remis ce modèle en question ? Les conséquences de cette crise, à la fois sur l’attitude des Américains vis-à-vis de la propriété immobilière et sur les politiques du logement, est étudié dans la dernière partie de cette communication.
No file

Dates and versions

hal-04380325 , version 1 (08-01-2024)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04380325 , version 1

Cite

Bradley Smith. Life, Liberty, and a House in the Suburbs: Defining Happiness as Homeownership in the United States. Colloque international : « Pour une meilleure compréhension de la notion de bien-être : représentations, discours et politiques », Anne Brunon-Ernst; Louise Dalingwater; Emmanuelle de Champs; Catherine Coron; Valérie Peyronel, Nov 2016, Paris, Université Panthéon-Assas Paris II, France. ⟨hal-04380325⟩
2 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More