Une jeunesse (en)chantée ? Du reggae et du rap chez les Amérindiens de l’Oyapock (Guyane) - Université Paris Nanterre Access content directly
Journal Articles Cahiers d'ethnomusicologie Year : 2023

Une jeunesse (en)chantée ? Du reggae et du rap chez les Amérindiens de l’Oyapock (Guyane)

Abstract

À la confluence du fleuve Oyapock et de la rivière Camopi, dans l’est des Guyanes, les peuples amérindiens teko et wayãpi cohabitent et vivent ensemble la transformation profonde de leur mode de vie sous l’effet de l’occidentalisation accélérée de leurs manières d’être et de penser. À la violence de ces bouleversements, de jeunes gens répondent en musiques et en chansons. Loin, en apparence, des répertoires musicaux anciens, ces jeunes gens s’inscrivent dans une dynamique d’intégration de musiques exogènes déjà à l’œuvre chez leurs aînés dans leur propre jeunesse : zouk, konpa, reggae sont des genres musicaux largement écoutés lors des réunions de boisson dans les villages depuis plusieurs décennies. Plus récemment, de jeunes Teko et Wayãpi approfondissent encore davantage ce processus en chantant dans leur(s) langue(s) et en s’enregistrant sur des pistes instrumentales de reggae ou de rap. Ils chantent leur combat pour la défense de leur mode de vie, leurs aspirations et leurs sentiments, mais aussi leurs souffrances. Pour la jeunesse amérindienne locale (pour les chanteurs comme pour les « chantés »), ces titres, dans leur production et leur circulation, relèvent à la fois de l’élaboration d’un sentiment collectif et d’un rapport au monde.
No file

Dates and versions

hal-04452956 , version 1 (12-02-2024)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04452956 , version 1

Cite

Florent Wattelier. Une jeunesse (en)chantée ? Du reggae et du rap chez les Amérindiens de l’Oyapock (Guyane). Cahiers d'ethnomusicologie, 2023, 36, pp.67-83. ⟨hal-04452956⟩
3 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More