Réfugiés ou migrants ? Les enjeux politiques d’une distinction juridique - Université Paris Nanterre Access content directly
Journal Articles Nouvelle revue de psychosociologie Year : 2018

Refugees or migrants? The political stakes of a juridical distinction

Réfugiés ou migrants ? Les enjeux politiques d’une distinction juridique

Karen Akoka

Abstract

The refugee definitions that have followed one another over time are often presented as necessities, solutions developed to address the objective problems of the groups and individuals targeted by these definitions. From an analysis of the historical transformations of the category of refugee anchored in the theoretical current of the construction of the public problems and the exploitation of the sources preserved in the archives of the Ofpra, this article shows the refugee definitions that have followed one another since the construction of the international category in the interwar period, are politically located. It shows that the category is changing according to political priorities, changes in international power relations, ways of formulating problems, finding them solutions, and ideological issues specific to a period. To better understand these issues, this article proposes to examine the variations of the groups included in the refugee definition while putting them into perspective with those who are excluded, at several moments in the 20th and 21st centuries. Lastly, he proposes to focus as much on the transformations of refugee definitions over time as on the different interpretations to which the same definition has given rise, in this case that of the Geneva Convention since 1952 in France. In so doing, it shows that the refugee’s definitions speak much more about the societies that develop and implement them than about the individuals they are meant to refer to.
Les définitions du réfugié qui se sont succédé dans le temps sont souvent présentées comme des nécessités, des solutions élaborées pour répondre aux problèmes objectifs des groupes et des individus visés par ces définitions. À partir d’une analyse des transformations historiques de la catégorie de réfugié ancrée dans le courant théorique de la construction des problèmes publics et l’exploitation des sources conservées aux archives de l’Ofpra, cet article montre que, loin d’avoir constitué des réponses neutres répondant à des besoins objectifs, les définitions du réfugié, depuis la construction de la catégorie internationale dans l’entre-deux-guerres, sont politiquement situées. Il montre que la catégorie se transforme au gré des priorités politiques, des changements de rapports de force internationaux, des façons de formuler des problèmes, de leur trouver des solutions, et des enjeux idéologiques spécifiques d’une période. Pour mieux saisir ces enjeux, cet article propose de se pencher sur les variations des groupes d’inclus dans la définition du réfugié tout en les mettant en perspective avec ceux qui en sont exclus, à plusieurs moments du xxe et du xxie siècle. Il propose enfin de se pencher tout autant sur les transformations des définitions du réfugié dans le temps que sur les différentes interprétations auxquelles une même définition a pu donner lieu, en l’occurrence celle de la Convention de Genève depuis 1952 en France. Ce faisant, il montre que les définitions du réfugié en disent bien plus long sur les sociétés qui les élaborent et les mettent en œuvre que sur les individus qu’elles sont censées désigner.
Fichier principal
Vignette du fichier
NRP_025_0015_OK.pdf (282.04 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01998739 , version 1 (29-01-2019)

Identifiers

Cite

Karen Akoka. Réfugiés ou migrants ? Les enjeux politiques d’une distinction juridique. Nouvelle revue de psychosociologie, 2018, 25, pp.15-30. ⟨10.3917/nrp.025.0015⟩. ⟨hal-01998739⟩
286 View
747 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More