Des groupes pour penser - Université Paris Nanterre Access content directly
Books Year : 2018

Des groupes pour penser

Andre Sirota

Abstract

Nous sommes sujets de groupes sociaux et politiques, citoyens d’espaces collectifs publics, sujets d’un groupe familial, en principe inscrit dans un espace social plus vaste, quelles que soient les formes locales ou accidentelles de leurs configurations. Nous naissons, grandissons, vieillissons en relation avec d’autres. Nous en ressentons l’absence. Pourtant, l’expérience du groupe de formation et de travail de culture qui peut initier à la vie sociale et à la complexité du rapport énigmatique entre le soi et le non-soi n’est pas « naturellement » présente dans les cursus d’éducation ou de formation des individus. Cette formation par l’expérience en est même remarquablement absente, y compris pour ceux dont l’une des tâches majeures est d’animer le travail de groupes et de susciter l’intérêt de leurs participants. Au fil de ses chapitres et récits de groupes d’analyse de groupe et de situations, avec les élaborations et questionnements qu’il propose, ce livre montre les chemins sur lesquels l’auteur s’est risqué au cours de son expérience de la conduite de groupes de formation, de régulation, d’analyse de situations ou de travail psychique groupal et culturel, ainsi que psychothérapeutique, où se sont avancés, avec lui, les participants qu’il a accompagnés, autant qu’ils l'ont accompagné, voire guidé parfois, ce qui lui a permis d’apprendre d’eux comment il devait s’y prendre pour leur être utile. Tout travail avec les autres sollicite une mise en activité et des coopérations multiples, met en jeu des rapports de place et de reconnaissance, sinon de distinction ou de force. Outre des tensions relationnelles conscientes, tout travail suscite des frottements, sinon des heurts plus ou moins vifs, aux frontières du moi, du fait des fragilités des assises narcissiques vitales et des frictions entre scénarios individuels inconscients d’entrée en groupe et en relation. Ces tensions, non élaborées, compromettent les engagements de chacun dans la tâche de base, empêchent l’accès au plaisir d’être et de faire avec les autres ; toutefois, il est vrai que la capacité d’accès à ce plaisir humanisant n’est pas toujours acquise. C’est pourquoi sont essentielles la formation psychologique de l’individu par l’expérience du groupe pour penser les choses de la vie, via différentes médiations. Formation psychologique et travail de culture conduisent à bien des découvertes fondamentales sur notre humaine condition. Cette formation dénaïvise. Elle surprend. Elle éclaire sur ce que chacun représente pour un autre. Elle éclaire l’importance des cadres sociaux et des modes de faire avec les autres si l’on veut être fécond et créatif, individuellement et collectivement. Elle alerte sur leurs parts d’ombre ceux qui ne craignent pas une rencontre avec leur intimité psychique. Elle développe la capacité de rire de soi et de sa propre bêtise, dans l’humour et non la dérision, c’est-à-dire qu’elle augmente en nous la capacité d’être heureux avec soi et les autres, parce que nous assumons mieux notre manque à être, qui fait que nous sommes un être humain. Cet ouvrage expose une façon d’être et de travailler avec des groupes créés pour penser ce que nous sommes et fabriquons avec les autres dans différents environnements.
No file

Dates and versions

hal-04206518 , version 1 (13-09-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04206518 , version 1

Cite

Andre Sirota. Des groupes pour penser. Le Manuscrit, 2018. ⟨hal-04206518⟩
2 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More