Les avatars de la citoyenneté en Algérie coloniale ou les paradoxes d'une catégorisation - Université Paris Nanterre Access content directly
Journal Articles Droit et Société : Revue internationale de théorie du droit et de sociologie juridique Year : 2001

Les avatars de la citoyenneté en Algérie coloniale ou les paradoxes d'une catégorisation

Laure Blévis

Abstract

L’Algérie coloniale a constitué une situation singulière au regard de la tradition juridique française puisque la citoyenneté et la nationalité s’y trouvaient distin-guées en droit, aux dépens des Algériens « indigènes » qui, reconnus français, se voyaient refuser le titre de citoyen. Cet article se propose de retracer le processus de production et de catégorisation de la citoyenneté dans le droit colonial algé-rien, en soulignant la négation continue de l’exception coloniale qui est à l’œuvre dans cette recherche de la cohérence juridique. L’étude conclut à l’incomplétude et à l’inachève¬ment de cette formalisation juridique, qui, bien loin d’être une don-née, se révèle être une contrainte et parfois une ressource argumentative pour les acteurs de la colonie.
No file

Dates and versions

hal-04282638 , version 1 (13-11-2023)

Identifiers

Cite

Laure Blévis. Les avatars de la citoyenneté en Algérie coloniale ou les paradoxes d'une catégorisation. Droit et Société : Revue internationale de théorie du droit et de sociologie juridique, 2001, n°48 (2), pp.557. ⟨10.3917/drs.048.0557⟩. ⟨hal-04282638⟩
36 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More