Accidents et relations non-convertibles selon Thomas d'Aquin, Pierre Olivi et Jean Duns Scot - Université Paris Nanterre Access content directly
Journal Articles Revue Thomiste Year : 2012

Accidents et relations non-convertibles selon Thomas d'Aquin, Pierre Olivi et Jean Duns Scot

Abstract

Cette contribution prend pour point de départ l’interprétation, donnée par Jules Vuillemin dans ses Cinq études sur Aristote, du troisième mode aristotélicien des relatifs, ou relations sans converse. Selon Vuillemin, ce type de relation, inédit pour la logique moderne, serait structurellement lié au réalisme aristotélicien. L’article se propose de confronter cette thèse aux lectures médiévales des relations du troisième mode. La relation est conçue par les médiévaux comme une propriété accidentelle ; c’est sur cette base que l’on comprend que pour les médiévaux, la question du réalisme n’est pas directement ni nécessairement impliquée dans leur interprétation du troisième mode des relatifs.
No file

Dates and versions

hal-04428285 , version 1 (31-01-2024)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04428285 , version 1

Cite

Dominique Demange. Accidents et relations non-convertibles selon Thomas d'Aquin, Pierre Olivi et Jean Duns Scot. Revue Thomiste, 2012, 1, pp.103-120. ⟨hal-04428285⟩
3 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More