Conjuguer le passé au présent : ethnographie du chant manés dans les fêtes de compagnie sur l’île de Chios (Grèce) - Université Paris Nanterre Access content directly
Journal Articles L'Homme - Revue française d'anthropologie Year : 2023

Bringing Past into Present : Ethnography of manés Song during Parties on Chios Island (Greece)

Conjuguer le passé au présent : ethnographie du chant manés dans les fêtes de compagnie sur l’île de Chios (Grèce)

Abstract

In the island of Chios, music enthusiasts evaluate the success of a party by the quality and the number of manés sung during the night. While it is not absolutely necessary for manés to be included, this melismatic and improvised unmeasured song with an instrumental accompaniment in 4/4 adds emotion and « soul » that are greatly appreciated by conoisseurs. But is manés an uniform musical genre ? How does its performance occur during a musical event ? On what criteria do participants express judgements about its beauty, quality, and originality ? How does manés arouse empathy among participants and what role does it play in the transmission and appropriation of cultural skills around partying ? In this paper we take the performance of different manés as a starting point to examine the typical progression, sequences, and unavoidable, unexpected parts of a musical gathering. This analysis highlights the fundamental role of the reveller (meraklís) who, through his social and musical skills, as well as the power and weight the other participants credit him with, acts as « experience-bearer » who is able to pass on life stories and transmit the musical tradition of the island.
Sur l’île de Chios, dans le Nord-Est égéen, les connaisseurs jugent de la réussite d’une fête de compagnie en fonction notamment de la qualité et du nombre d’énonciations du manés. S’il n’est pas absolument nécessaire au bon déroulement de la fête, ce chant mélismatique improvisé aux parties vocales non mesurées et à l’accompagnement instrumental en 4/4 lui confère une dose d’émotions, un « supplément d’âme » très apprécié, et est le signe que la compagnie est bonne. Mais le manés est-il réellement un genre musical uniforme ? Comment ses diverses performances s’insèrent-elles dans le flux musical de la fête ? Selon quels critères les convives jugent-ils de sa beauté, de sa qualité, de sa rareté ? De quelle manière le manés déclenche-t-il l’empathie des convives et quel rôle joue-t-il dans la transmission et l’appropriation de savoirs relatifs au monde de la fête ? Dans cet article, nous prendrons pour point de départ diverses manifestations de cette forme de chant lors d’une fête de compagnie, afin d’analyser son déroulement-type, ses séquences, passages obligés et attendus, ses imprévus. Cette analyse nous permettra de mettre en évidence le statut fondamental du noceur (meraklís) qui, par la légitimité que lui confère son expérience de la fête et le pouvoir que lui reconnaissent les autres convives, est à même d’agir en tant que « passeur de vécus » et de contribuer à la continuation de la tradition musicale de l’île.

Dates and versions

hal-04443723 , version 1 (07-02-2024)

Identifiers

Cite

Dimitris Gianniodis. Conjuguer le passé au présent : ethnographie du chant manés dans les fêtes de compagnie sur l’île de Chios (Grèce). L'Homme - Revue française d'anthropologie, 2023, 245, pp.55-84. ⟨10.4000/lhomme.45091⟩. ⟨hal-04443723⟩
0 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More