ARTISTES AFRO-AMÉRICAINES DANS LES COLLEC­TIONS PUBLIQUES FRANÇAISES : ACQUISI­TIONS DES ANNÉES 1970 À NOS JOURS - Université Paris Nanterre Access content directly
Other Publications AWARE Magazine Year : 2022

ARTISTES AFRO-AMÉRICAINES DANS LES COLLEC­TIONS PUBLIQUES FRANÇAISES : ACQUISI­TIONS DES ANNÉES 1970 À NOS JOURS

Abstract

Long under-represented in art history, African-American women artists have enjoyed increased visibility in recent years and have been the subject of a growing number of exhibitions and publications.1 This paradigm shift is part of a wider revolution happening within art and academic institutions, with the aim of moving the traditional canon beyond its Eurocentric and predominantly masculine version by supplementing it with art from around the world and more contributions by women artists. Major French museums are also choosing to highlight a more inclusive art history by featuring Black content more prominently. Examples of this can be found in recent shows such as The Color Line. Les artistes africains-américains et la ségrégation, 1865-2016 at the Musée du Quai Branly – Jacques-Chirac in 2016, which marked the first time such a rich and unknown body of work was presented in France, and Le Modèle noir, de Géricault à Matisse at the Musée d’Orsay in 2019, which explored the representation of Black bodies in painting from 1794 to the present day. Public institutional acquisitions ultimately contribute to form present, past and future canons, and these gradual changes in mindsets and attitudes towards artists who were historically ignored raise questions about their representation within permanent collections. The results of the aforementioned study stem from a combined analysis of online collections and of conversations with professionals working in the fields of art and culture.
Longtemps minorées dans l’histoire de l’art, les artistes afro-américaines jouissent depuis quelques années d’une plus grande visibilité et suscitent un nombre croissant d’expositions et de publications.1 Ce changement de paradigme s’inscrit dans le cadre d’une large révolution au sein des institutions artistiques et du milieu universitaire pour faire évoluer le canon traditionnel au-delà d’une version eurocentrée et essentiellement masculine, en y intégrant des créations du monde entier et davantage d’œuvres d’artistes femmes. Les grands musées français mettent eux aussi en avant une histoire de l’art plus inclusive en donnant une visibilité à la présence noire. En témoignent les récentes manifestations telles que The Color Line. Les artistes africains-américains et la ségrégation, 1865-2016 au musée du Quai Branly – Jacques-Chirac en 2016, qui réunissait pour la première fois en France une production artistique foisonnante et méconnue, ou encore Le Modèle noir, de Géricault à Matisse au musée d’Orsay en 2019, qui explorait la représentation des corps noirs dans la peinture de 1794 à nos jours. Les acquisitions institutionnelles publiques contribuent, à terme, à former les canons présents, passés et futurs, et ces changements progressifs des mentalités et des regards envers des artistes autrefois ignorées interrogent sur leur représentation au sein des collections permanentes. Les résultats de l’étude menée émanent d’une analyse des collections en ligne couplée à des entretiens avec des professionnel·le·s du monde de l’art et de la culture.

Keywords

Fichier principal
Vignette du fichier
ARTISTES AFRO-AMÉRICAINES DANS LES COLLEC¬TIONS PUBLIQUES FRANÇAISES - ACQUISI¬TIONS DES ANNÉES 1970 À NOS JOURS.pdf (117.71 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04456154 , version 1 (19-02-2024)

Identifiers

Cite

Kelly-Christina Grant. ARTISTES AFRO-AMÉRICAINES DANS LES COLLEC­TIONS PUBLIQUES FRANÇAISES : ACQUISI­TIONS DES ANNÉES 1970 À NOS JOURS. 2022. ⟨hal-04456154⟩
11 View
4 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More