Les violences au travail - Université Paris Nanterre Access content directly
Theses Year : 2020

Workplace violences

Les violences au travail

Abstract

This PhD study concerns sexual, emotional, physical and environmental violence in the workplace. Psychology research has identified that the factors that contribute to violence in the workplace are related to the individual, the organisation, to personality and changes in work conditions, while the law considers violence as the result of behaviours or attitudes described in the articles of the law. This study has three aims: a) to identify the different forms of violence in an organisational environment and classify them by frequency and perpetrator, b) to develop and validate a French scale of environmental harassment at work, and c) to identify the individual and organisational factors liable to predict environmental harassment at work.(a) 93% of the participants had experienced violence in the workplace, which can be divided into 4 groups: offences against physical integrity, violation of the dignity of a person, denigration of the person, denigration of work.(b) A scale of environmental harassment at work (EHET) was validated, with 4 dimensions: manipulation of the acoustic environment, manipulation of the work environment, manipulation of the personal environment, and manipulation of the private space.(c) Perceived organisational support and attachment to the workplace negatively correlate with the dimensions Manipulation of the acoustic environment, Manipulation of the work space and Manipulation of the work environment.This work shows that organisations would benefit from the work of environmental psychology in order to meet their obligation to prevent violence in the workplace.
Ce travail de thèse porte sur les violences au travail qu’elles soient sexuelles, morales, physiques ou environnementales. Les recherches en psychologie recensent les facteurs individuels, organisationnels, de personnalité et la transformation du travail comme origine d’une violence alors que le droit aborde les violences comme étant la résultante de comportements ou d’attitudes énumérés dans les articles de lois. Ce travail de doctorat se propose de répondre à trois objectifs : (a) repérer les différentes formes de violences en milieu organisationnel et les classer en fonction de leur fréquence et leur auteur ; (b) construire et valider une échelle française de harcèlement environnemental au travail et (c) repérer les facteurs individuels et organisationnels susceptibles de prédire le harcèlement environnemental au travail. (a) 93% des participants ont subi des violences sur leur lieu de travail qui peuvent être regroupées en 4 classes : atteinte à l’intégrité de la personne, atteinte à la dignité, dénigrement de la personne, dénigrement du travail. (b) une échelle de harcèlement environnemental au travail-EHET a été validée comprenant 4 dimensions : la manipulation de l’environnement acoustique, la manipulation de l’environnement de travail, la manipulation de l’environnement personnel et la manipulation de l’espace personnel. (c) Le soutien organisationnel perçu et l’attachement au lieu de travail corrèlent négativement avec les dimensions Manipulation de l’environnement acoustique, Manipulation de l’espace de travail et Manipulation de l’environnement de travail. Ce travail montre que les organisations gagneraient à s’appuyer sur les travaux en psychologie environnementale pour répondre à leur obligation de prévention des violences
No file

Dates and versions

tel-04392862 , version 1 (14-01-2024)

Identifiers

  • HAL Id : tel-04392862 , version 1

Cite

Eva Ein-Eli. Les violences au travail. Psychologie. Université Paris Nanterre, 2020. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-04392862⟩
1 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More