Principes éthiques a priori et justifications a posteriori - Université Paris Nanterre Access content directly
Journal Articles Journal International de Bioéthique Year : 2016

Principes éthiques a priori et justifications a posteriori

Abstract

It is difficult to conceive that the human being, while being the same everywhere, could be cared for in such different ways in other societies. Anthropologists acknowledge that the diversity of cultures implies a diversity of moral values, thus that in a multicultural society the individual could draw upon different moral frames to justify the peculiarities of her/his demand of care. But how could we determine what is the moral frame that catalyzes behaviour while all we can record are a posteriori justifications of actions? In most multicultural societies where several moral frames coexist, there is an implicit hierarchy between ethical systems derived from a hierarchy of power, which falsifies these a posteriori justifications. Moreover anthropologists often fail to acknowledge that individual behaviour does not always reflect individual values, but is more often the result of negotiations between the moral frames available in society and her/his own desires and personal experience. This is certainly due to the difficulty to account for a dynamic and complex interplay of moral values that cannot be analysed as a system. The impact of individual experience on the way individuals give or receive care could also be only weakly linked to a moral system even when this reference comes up explicitly in the a posteriori justifications.
Si l'être humain dans son intégralité biologique est le même partout, comment concevoir que les principes éthiques des soins qui lui sont prodigués puissent être si différents? Les anthropologues admettent que la diversité des cultures va de pair avec la diversité des principes moraux et donc que dans une société pluriculturelle l'individu peut référer à des cadres moraux différents pour expliquer son propre positionnement en tant qu'individu en demande de soins. Mais comment déceler, à travers la prise de parole qui suit et justifie l'action, quel était ce cadre moral~? Dans la plupart des sociétés où plusieurs systèmes éthiques coexistent on observe une hiérarchisation non avouée (résultante d'un rapport de pouvoir) qui fausse les justifications a posteriori des acteurs. De plus, les anthropologues envisagent encore difficilement que le comportement individuel soit souvent, non pas un reflet de principes moraux en pratique, mais une négociation permanente entre les cadres moraux disponibles dans la société et les désirs et expériences individuelles. Cette réticence est certainement due aux difficultés de rendre compte d'une complexité et d'un dynamisme qui ne semblent pas faire système. L'impact de l'expérience individuelle sur la manière de recevoir ou de prodiguer les soins peut être faiblement relié à une référence à un système moral, même si cette référence apparait dans la justification a posteriori de l'action.,
Fichier principal
Vignette du fichier
JIB4-15 CHAP 03 M HEINTZ.pdf (580.42 Ko) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01610221 , version 1 (26-08-2020)

Identifiers

Cite

Monica Heintz. Principes éthiques a priori et justifications a posteriori. Journal International de Bioéthique, 2016, 26 (4), pp.57--73. ⟨10.3917/jib.264.0057⟩. ⟨hal-01610221⟩
45 View
180 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More