Et si les dopés voulaient « bien faire » ? - Université Paris Nanterre Access content directly
Preprints, Working Papers, ... Year : 2020

Et si les dopés voulaient « bien faire » ?

Abstract

Les sportifs qui se dopent font-ils « n'importe quoi » ? Le rapport des sportifs à la rationalité et le degré de liberté que leur accorde la littérature sont abordés de façon contradictoire. Notre enquête auprès des acteurs de la prévention (Trabal et al., 2008) montre que nombre d'entre eux considèrent leur mission davantage comme une nécessité d'informer le public des dangers du dopage et de sa législation que d'impulser une réflexion éthique. Plus ou moins explicitement, les messages contenus dans les quiz, les affiches et autres outils de prévention visent à pallier un déficit supposé d'informations (Le Noé et Trabal, 2009). Et si des gens se dopent, c'est sans doute parce qu'ils ne savent pas. Traduction française de l'article "E se os esportistas que se dopam quisessem"fazer direito"?", Movimento, Porto Alegre, v. 19, n. 04, p. 11-43
Fichier principal
Vignette du fichier
Forums Trabal pour Porto Alegre.pdf (1.06 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03016407 , version 1 (20-11-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03016407 , version 1

Cite

Patrick Trabal. Et si les dopés voulaient « bien faire » ?. 2020. ⟨hal-03016407⟩
80 View
78 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More